6 essentiels pour réussir votre demande d’augmentation de salaire

Sur la base de la performance individuelle, certaines organisations offrent des augmentations de salaire de manière annuelle, d’autres par contre ne le font pas. Quel qu’en soit le cas, vous devez absolument être réaliste et factuel lorsque vous décidez de vous engager dans une demande d’augmentation de salaire. Ci-dessous quelques conseils qui vous aideront dans votre démarche:

1. Faites une évaluation actuelle de votre organisation

Vous ne pouvez pas vous lancer dans une demande d’augmentation de salaire si tout va mal dans votre entreprise. Faire une première analyse de votre environnement de travail vous épargnera bien des désagréments et des pertes de temps. L’entreprise est-elle en pleine restructuration? Traverse-t-elle des moments difficiles? Est-on en train de licencier des employés en masse? Sentez-vous les managers stressés et tendus? Ca ne sera certainement pas le meilleur moment pour introduire une requête aussi délicate. Il vaudrait mieux attendre que la situation se calme et que les choses reviennent à l’ordre pour vous lancer.

2. Choisissez le bon timing

Il n’ya pas vraiment un moment idéal pour demander une augmentation de salaire. Cependant, il est fortement recommandé de la faire soit lors de l’évaluation à mis-parcours (Juin/Juillet selon l’organisation) ou en fin de parcours (Décembre/Janvier, dépendamment de l’entreprise). Vous profiterez de ce tête-à-tête avec votre manager/superviseur direct pour introduire votre demande en toute courtoisie, humilité, professionalisme et conviction.

3. Posez-vous les bonnes questions

C’est à ce niveau que vous devez être réaliste en vous demandant si vous méritez vraiment une augmentation. Pourquoi pensez-vous qu’on devrait revoir votre salaire à la hausse? Qu’est-ce qui pourrait pousser votre manager à répondre favorablement à votre requête? Qu’avez-vous fait de spécial au cours des derniers trimestres qui pourrait vous valoir une telle récompense? Regardez-vous dans un miroir et mettez-vous à la place de votre hiérarchie. Cette remise en question vous permettra d’être suffisamment préparé(e) et prêt(e) pour la rencontre.

4. Rassemblez les faits

Vous devez absolument être factuel dans votre démarche. Quels sont les éléments qui démontrent que vous pouvez être éligible à une augmentation de salaire? Je vous parle ici de vos réalisations, vos bons coups, vos performances, vos accomplissements professionnels, vos succès, des exploits qui vous ont valu des appréciations de vos pairs, etc. Prérarez vos chiffres, vos pourcentages. Parlez des projets que vous avez menés avec brio. Soyez concrèt(e) et pratique. N’oubliez pas les comportements que vous avez affichés au cours de l’année (ou du semestre) qui ont enchanté votre hiérarchie. Ce sont tous ces faits qui pourront jouer en votre faveur.

5. Ayez le bon discours

Il s’agit ici de convertir en un discours cohérent tout ce que vous avez mis par écrit. Comment communiquer vos prouesses de manière structurée, pertinente, impactante et convaincante? Vous gagnerez à être authentique et sincère dans le déroulement de vos propos. Il n’est pas juste question d’étaler vos réussites, mais de créer une émotion afin d’emmener votre superviseur à dire oui. Soyez également reconnaissant(e) de ce que vous avez appris, de ce que votre manager vous a apporté et de toutes les opportunités offertes au sein du département. Enfin, le respect et l’humilité sont des comportements qui sans aucun doute toucheront le coeur de votre manager. Soyez stratégique, mais vrai(e) dans votre discours.

6. Ne vous attendez pas toujours à une augmentation proprement dite

Gardez toujours en tête qu’on pourrait vous répondre par la négative et n’en faites pas toute une histoire. Si pour une raison ou une autre, votre hiérarchie venait à ne pas répondre favorablement à votre demande, restez calme et professionnel. N’affichez pas de comportements qui pourraient faire croire que vous aviez juste joué un jeu pendant votre demande. Faites attention à votre attitude après le refus de votre demande. Même si vous trouvez injuste que vos sacrifices et efforts ne soient pas reconnus, rabaissez-vous et dites merci à votre manager de vous avoir au moins écouté. Il/Elle sera encore plus touché(e), et qui sait, peut-être vous surprendra l’année d’après. Si vous êtes réellement un(e) bon(ne) employé(e), votre manager se battra pour vous offrir des opportunités de développement, des formations, une promotion transversale ou vous exposera à des situations professionnelles plus complexes pour vous faire grandir. Quoi qu’il arrive, gardez votre sourire et passez à autre chose. La vie ne s’arrête pas à une augmentation de salaire.

Au delà de tout ce que vous entreprendrez comme démarches auprès de votre hiérarchie, sachez que votre attitude comptera pour au moins 60%. On aimera toujours travailler avec des personnes agréables, ouvertes, collaboratives, dévouées, débrouillardes, professionnelles, passionnées, etc. Et quand viendra le moment de la récompense, vos agissements parleront d’eux mêmes et vous n’aurez pas beaucoup d’efforts à fournir. Je vous dirais juste d’aimer ce que vous faites, de bien faire ce que vous avez à faire, d’être sincère, et le reste suivra.

No comments yet! You be the first to comment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *